Bienvenue sur le site de Gilbert,

Pèlerin en sandales sur les « Chemins d’étoiles »

 

Henri VINCENOT

Henri VINCENOT

Au moment de sa sortie, en 1982, j’ai lu le livre de Henri VINCENOT :

” Les étoiles de Compostelle “

Quatrième de couverture du livre/

Membre d’une communauté civile d’essarteurs* du Pays Éduen – en Bourgogne du Sud Morvan – Jehan le Tonnerre sort de sa forêt natale, s’approche du chantier de construction d’une abbaye cistercienne. Sa curiosité lui vaut d’être bientôt enrôlé dans l’équipe des Compagnons constructeurs : les mystérieux “Enfants de Maître Jacques” et les non moins étranges “Pédauques” Il va, petit à petit, par une initiation théorique et pratique, devenir “frère constructeur” à son tour et s’élancer sur les chantiers de ce qui sera un jour, les grandes cathédrales. Avec une précision hallucinante et un sens profond du merveilleux mystique et poétique, Henni Vincenot restitue dans ce livre et à travers les tribulations de son héros la foisonnante influence celtique sur l’art roman et gothique et sur… le tempérament français, donnant là un prolongement inattendu et “cosmique” à son Pape des Escargots. On peut croire que ce récit a été dicté directement hier à l’auteur, à travers plus de sept siècles, par ses personnages et surtout par le jeune Jehan le Tonnerre. D’ailleurs, l’auteur lui-même n’a-t-il pas été Jehan le Tonnerre? Sinon, comment aurait-il autrement connu cette expérience initiatique ? Comment aurait-il recueilli ces réflexions gallicanes et pélagiennes et tracé cet inconcevable itinéraire de Compostelle? Voici donc un véritable roman qui ouvre le champ à la fois à l’imagination, à la curiosité scientifique, à la fantaisie et à une profonde réflexion sur le compagnonnage, sur le travail dit \”manuel\” et surtout sur l’homme et sur sa planète. Tout cela, bien sûr, avec la tranquille et savoureuse truculence du Bourguignon moustachu que nous ont fait connaître La Billebaude et la télévision.

* défricheurs de forêts

 Nos chemins

Au risque de paraître prétentieux, voici nos chemins.

Année Chemin Distance
2001 PARIS – Santiago 1840
2002 Le Puy – Conques 200
2003 Conques – Lectoure 260
2004 Lectoure – Roncevaux 265
2005 Frances + Fistera 850
2006 Vézelay + Limoges 300
2007 Limoges – La Réole 200
2008 La Réole – Norte -Fistera Muxia 1260
2009 Les Arcs – Toulouse 640
2010 Chemin des Sanctuaires 360
2011 Toulouse – Ruesta 405
2011 Orthez – Puente la Reina – Oloron 400
2012 Paris – Vézelay 250
2013 Stevenson 250
2013 Cherbourg – Rochefort 650
2014 Via de la Plata 1150
2015 Marche Sainte Anne – Gaspé  800
     
     
    10080

 

 

et je me suis dit qu’un jour je ferais ce chemin, rêve, utopie? La famille et le travail ont pris le dessus mais ce désir était toujours présent au fond de moi et aujourd’hui je peux le réaliser.

 En 2001 je suis parti seul et ensuite nous avons cheminé en couple.

Nouveau: Motivée par la conservation de l’esprit du chemin, l’association à but non lucratif « Les Haltes vers Compostelle » réunit des hébergements, privés ou publics, qui partagent la même conception de l’accueil compostellan.

  

 

Aller au haut